top of page
Capture d’écran 2023-04-10 à 17.58.51.png

L'association 

Capture d’écran 2023-09-26 à 14.22.35.png

L’association à but non lucratif Des Têtes Bien Faites propose, dans tous les établissements scolaires, prioritairement ceux situés en REP et en REP+ (« Réseau d'Éducation Prioritaire »), des ateliers gratuits d’ouverture d’esprit critique aux élèves du CM1 à la terminale. Elle a été fondée en 2023 par Laurent Berthet, docteur en science politique, ex-directeur-fondateur d’établissements scolaires, enseignant, spécialiste des questions d’actualité, et Serge Gouès, ingénieur, énarque, enseignant, magistrat administratif, tous deux profondément attachés aux valeurs humaines, à la pédagogie et aux débats.

En allant sur le terrain, en échangeant avec de nombreux enseignants et responsables scolaires, nous avons fait le même constat : il est nécessaire, au-delà du travail réalisé par les familles et par les établissements scolaires, d’améliorer la qualité du raisonnement de chacun et, plus encore, la qualité des échanges entre tous, de réinventer un vivre-ensemble, au niveau du comportement autant que de la façon de penser. Doivent ainsi redevenir centrales, dès le plus jeune âge, des valeurs et des facultés fondamentales : le respect, la mesure, le discernement, ou, dit autrement, la tolérance, la patience, la nuance.

 

 

 

 

Les différentes formes d'incivilité et d’irrespect, d'intolérance et de harcèlement se perçoivent en effet partout dans la société, jusque dans les écoles. D'aucuns jugent avec sectarisme et, parfois, avec haine plutôt que d'agir avec bienveillance et modération. Il convient de redonner toute leur place à la qualité et à la sérénité des échanges, de se reparler avec humanité et prudence. Replaçons ainsi au cœur de nos paroles et de nos actes l’ouverture d’esprit.

 

   

La désinformation et la manipulation rendent, par ailleurs, de plus en plus difficile la distinction entre le vrai et le faux. La diffusion de fausses informations met à mal la compréhension du réel. Le commentaire émotionnel prime sur l’analyse nuancée. La légitimité est de moins en moins basée sur la compétence et sur l'honnêteté. Il convient de penser par soi-même, en prenant le temps de trier rationnellement parmi les informations disponibles, tout en acceptant de remettre en question ses propres certitudes. Développons ainsi l'esprit critique.

Pour cela, nos ateliers provoquent, en peu de temps, chez les jeunes de 10 à 18 ans, en particulier ceux issus de milieux défavorisés, un déclic pratique, psychologique et cognitif, en leur fournissant les moyens de réfléchir de façon autonome, en lien ouvert avec les autres. Qu’ils redécouvrent également le plaisir de s’informer et la joie de débattre. Il ne s’agit en aucun cas de leur dire ce qu’ils doivent penser ou de leur prodiguer la moindre leçon de morale. Bien au contraire. Ce sont eux qui, au sortir de ces ateliers, conçoivent plus librement et plus raisonnablement leurs propres interprétations.

Alors que les incivilités, le harcèlement et la désinformation se trouvent au coeur de l'actualité scolaire, le défi Des Têtes Bien Faites est immense : d'ici à 2026, faire intervenir 100 formateurs bénévoles dans 1 000 établissements auprès de 150 000 élèves. Et ainsi permettre, grâce à ce projet à fort impact éducatif, social et sociétal, à la jeune génération de réapprendre la civilité, le sens des responsabilités et le vivre-ensemble, et d’apporter activement, librement et fièrement, sa pierre à l’édifice d’une société plus humble, plus apaisée et plus réfléchie. Pour le bien de tous. 

Capture d’écran 2023-09-26 à 14.43.52.png
bottom of page